The Internets

flux & contenux

[Dixit] Hadopi : Après la charrue, les boeufs

avec 2 commentaires

Sur son blog Digital JukeBox, Philippe Astor se demande si, dans l’application de la loi Création et Internet, il n’a pas été mis la charrue avant les boeufs. « On aura perdu beaucoup de temps, en définitive, pour légiférer sur ce qui s’apparente à une vaste opération d’intimidation » écrit-il tout en regrettant, que par ailleurs se fait toujours attendre le chapitre sur l’offre légale — dite mission « d’encouragement au développement de l’offre légale et d’observation de l’utilisation licite et illicite des œuvres et des objets auxquels est attaché un droit d’auteur ou un droit voisin sur les réseaux de communications électroniques utilisés pour la fourniture de services de communication au public en ligne » selon la loi. Extrait :

Eric Walter l’avait déjà annoncé au mois de mai dernier. L’Hadopi va se pencher, dès cet été, sur la création de plusieurs groupes de réflexion ouverts ou ateliers d’intelligence collective (baptisés « Labs »), dont l’objectif sera notamment, en liaison avec des acteurs du secteur (consommateurs, ayant droit, FAI, plateformes de services, membres d’autres autorités ou organisations) et des experts (techniques, en sociologie, en droit, etc.), d’étudier les usages en ligne et de réfléchir au développement d’une véritable économie numérique de la création.

On aurait peut-être dû commencer par là : engager une réflexion de fond sur le développement d’une véritable économie de la musique sur Internet, en se basant sur une étude des usages et, de fait, de la demande des consommateurs de musique aujourd’hui, avant de se pencher, une fois le développement de cette nouvelle économie en partie assuré, sur une libéralisation encadrée, à la marge, des échanges entre particuliers, et sur les moyens d’instituer une rémunération équitable des ayant droit en contrepartie.

Il semble cependant que dans la précipitation, ou sous le coup d’une certaine obsession, on ait préféré mettre la charrue avant les bœufs… ce qui, en définitive, aboutit à la constitution d’un drôle d’attelage.

A lire sur : Hadopi, un drôle d’attelage… (Digital Jukebox)

Par Astrid Girardeau

1 juillet 2010 à 20:37

2 Réponses à '[Dixit] Hadopi : Après la charrue, les boeufs'

Souscrire aux commentaires en RSS ou TrackBack pour '[Dixit] Hadopi : Après la charrue, les boeufs'.

  1. [...] Ce billet était mentionné sur Twitter par dotfolios, ownicrew. ownicrew a dit: #OwniCrew [Dixit] Hadopi : Après la charrue, les boeufs http://bit.ly/bF8tc1 [...]

  2. De toute manière, ils se ridiculisent… techniquement, c’est inopérant leur bidule et juridiquement, c’est non applicable… Il leur faudrait une brosse grossa claque dans la gueule pour comprendre. Mais comme audiard faisait dire à Ventura dans les Tontons flingueurs : « les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les r’connaît »…

    lino

    2 juil 10 à 07:53

Laissez un commentaire