The Internets

flux & contenux

[ExPress] Les ayants droit français testent le filtrage DPI

avec un commentaire

Le site PC Inpact s’est procuré une série de documents concernant les discussions sur la lutte contre le téléchargement illégal qui ont lieu depuis 2009 entre des «parties prenantes» et la Direction générale Marché Intérieur et Services de la Commission Européenne. L’une des réunions, qui s’est tenue le 2 juin dernier à Bruxelles (pdf), concerne les mesures techniques «qui pourraient être utilisées pour identifier et empêcher les violations des droits de la propriété intellectuelle en ligne.».

Parmi ces «parties», on trouve différentes DG (Marché Intérieur, Société de l’Information, Consommateur,  Justice), des acteurs des télécoms (ETNO, EuroIspa, Orange, BT, Telefonica, etc.) et de nombreux ayants droit dont l’« IPFI (musique), MPA (cinéma), ISFE et BSA (jeux vidéo et logiciels), FEP et ENPA (livres et journaux), EBU et ACT (diffuseurs) et SROC (Sports) ». Ainsi que la GESAC et AEPO-ARTIS, regroupements de sociétés d’auteurs et d’artistes-interprètes.

Un document présenté le 2 juin par Marc Guez de la SCPP (Société civile des producteurs phonographiques) rapporte que les ayants droit français ont fait réaliser par le laboratoire allemand EANTC deux séries de tests de « technologies de filtrage » sur P2P. Filtrage protocolaire en 2007 et filtrage des contenus avec la technologie de la société Vecidis, basée sur le Deep Packet Inspection (DPI), en 2009.  Avec cette dernière, 99,91% du trafic P2P aurait été détecté et 99,98% des contenus illégaux bloqués « sans incidence sur les performances du réseau» et sans aucun impact sur le contenu légal. « Bref : le Graal du filtrage » commente PC Inpact.

Selon la SCPP, les prochaines étapes sont l’« évaluation » de la technologie Vedicis par l’Hadopi et sa « mise en oeuvre » en France. Des expérimentations, prévues par la loi Création et Internet (article 331-22), basées sur le volontariat de FAI (Fournisseurs d’Accès Internet) et d’abonnés «comme une mesure technique empêchant l’utilisation illicite de leur accès Internet» précise le document. Autrement dit comme moyen d’éviter la contravention pour négligence caractérisée« Et voilà comment l’autorité indépendante va persuader l’abonné  « bon père de famille » à autosurveiller ses faits et actes sur Internet, au profit des ayant droit…, conclue PC Inpact. Du moins en théorie. »

Une Réponse à '[ExPress] Les ayants droit français testent le filtrage DPI'

Souscrire aux commentaires en RSS ou TrackBack pour '[ExPress] Les ayants droit français testent le filtrage DPI'.

  1. Comment peut on affirmer de telles bêtises (je suis poli).

    Ces mesures ont étés faites sur du P2P « traditionnel » façon Emule ou Edonkey de la belle époque, qui transitait en clair à la vitesse d’un escargot. Ce truc n’aucune efficacité sur du contenu en full crypté avec la clef de cryptage qui va bien: En effet traitons les choses par analogie.

    Vous êtes en voiture, coincé sur le périph. Vous avez 20 CD sur le siège à coté de vous, 1 flic en train de surveiller le traffic (leur filtrage). Effectivement celui ci peut vous arrêter et vous demander des explications (car tout voyage en clair). En outre dire que cela ne ralentit rien est une c… les paquets, si vous voulez regarder les contenus, cela prend du temps même minime (c’est logique) …

    Maintenant refaites la même chose avec un camion blindé avec les vitres fumées et un chauffeur parlant moldave, le tout immatriculé au Gabon (analogie par rapport au cryptage). Je pense que le flic en question aura plus de mal a regarder les titres (même si celui ci a un oeil de Lynx. Le DPI, quand il trouve un paquet qu’il ne sait pas lire, ce qui sera le cas du cryptage, le meilleur filtrage du monde ne pouvant casser et lire tous les algos de la terre, celui ci est simplement rejeté et une nouvelle transmission est demandée. Si le mec est un bon, quand il va voir voir qu’il ne peut plus transmettre, il va passer ailleurs tout simplement… du style, mon provider servira juste à me connecter, je me connecte en cryptage fort direct et votre machin pourra toujours courir. Il est absolument impossible de faire un filtre capable de casser en temps réel tous les algos existants. C’est NIET

    Benouse

    14 sept 10 à 18:52

Laissez un commentaire