The Internets

flux & contenux

Archive pour ‘Benjamin Bayart’ tag

[ExPress] « Internet » et « Illimité » dans les offres 3G : Orange et SFR assignés

Laissez un commentaire

Selon Marianne2, l’UFC-Que choisir s’apprêterait à assigner les opérateurs Orange et SFR pour leur interdire l’utilisation des mots «Illimité» et «Internet» dans leurs contrats relatifs aux offres  « 3G destinés aux téléphones mobiles et aux ordinateurs portables ». L’information a été confirmée à PC Inpact par Édouard Barreiro, chargé de mission TIC à l’association de consommateurs. Cela fait maintenant plusieurs années quel’UFC-Que choisir se bat contre l’utilisation de ces termes pour vendre des clés 3G ou des forfaits mobiles alors que, dans certains contrats, la VoIP, les newsgroups ou le p2p sont interdits et les forfaits plafonnés. Et en juillet dernier, l’association publiait une étude intitulée « Les fausses belles promesses de l’ « Internet illimité »".

En plein débat sur la neutralité du net, et des réseaux, PC Inpact souligne que cela pose la question d’une « définition juridictionnelle de ce qu’est exactement Internet » alors que la définition, publiée au J.O en 1999, parle d’un « réseau mondial associant des ressources de télécommunication et des ordinateurs serveurs et clients, destiné à l’échange de messages électroniques, d’informations multimédias et de fichiers. Il fonctionne en utilisant un protocole commun qui permet l’acheminement de proche en proche de messages découpés en paquets indépendants.» Pour Benjamin Bayart, président de FDN (fournisseur d’accès Internet associatif), il s’agit d’un réseau public, routé par le protocole IP, et constitué des systèmes autonomes reconnus par l’IANA. Et, selon lui, les opérateurs ne peuvent parler d’accès Internet car « ils ne fournissent pas d’adresse IP publique« .

Par Astrid Girardeau

15 septembre 2010 à 17:35

[ExPress] Le Conseil d’État rejette la demande de suspension de FDN contre Hadopi

Laissez un commentaire

Le Conseil d’État a rendu ce matin son ordonnance sur la demande, présentée par le fournisseur d’accès Internet associatif FDN (French Data Network), de suspension sur le décret 2010-872 du 26 juillet 2010 relatif à la procédure devant la Commission de Protection des droits de l’Hadopi. Et décidé de rejeter la requête de l’association. L’ordonnance émise par le Conseil d’Etat dit « pour résumer, que les moyens invoqués par FDN (danger financier pour l’association, absence de procédure contradictoire, …) ne sont pas de nature à faire naître un doute immédiat et sérieux sur la légalité du décret attaqué » résume Turb(l)o(g).Il précise que la procédure doit maintenant se poursuivre par un jugement de fond.

(maj) « Sur le recours sur le fond, il va falloir qu’on compile tous nos arguments dans un mémoire au Conseil d’État. Ensuite, il y aura à peu près deux ou trois mois pour que les différents ministères répondent. Ce sera probablement plié d’ici 6 ou 8 mois» explique Benjamin Bayart, président de FDN. Sur le blog du FAI, il a publié hier soir un billet racontant le déroulé et les coulisses de l’audience.

A lire sur : Le Conseil d’État rejette la demande de suspension de FDN contre Hadopi (PC Inpact)
Et : FDN & HADOPI, il faudra aller au fond (Turb(l)o(g))
Et aussi : Comment se passe une audience de référé au Conseil d’État (FDN)

Par Astrid Girardeau

15 septembre 2010 à 11:47

[ExPress] Neutralité : L’ARCEP rendra sa synthèse à la fin du mois

Laissez un commentaire

En mai dernier, l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) a lancé une consultation publique, accompagné d’un document (pdf) comprenant les « premières orientations », sur la question de la neutralité du net et des réseaux. Via ZD Net, on apprend que la « synthèse » issue de cette consultation sera publié d’ici la fin du mois de septembre.

Le site cite Nicolas Curien, l’un des membres de l’ARCEP : « la hiérarchisation des flux ou la notion d’accès premium n’est pas haïssable en soi mais elle ne doit pas se faire au détriment de ceux qui n’auraient pas d’accès premium. Par ailleurs, il s’agit de distinguer le fixe du mobile. La neutralité doit être la même selon les technologies mais la réalité est différente, les contraintes sont différentes, d’où la notion de gestion de trafic et de quasi-neutralité pour le mobile ».

Cela pose la question de la définition — et donc des limites et des régulations — de la neutralité d’Internet d’une part, et des autres réseaux de l’autre. Pour Benjamin Bayart, président du fournisseur d’accès Internet FDN, le document fourni par l’ARCEP donne une « explication claire de ce que sont les services gérés », en expliquant qu’il s’agit de canaux parallèles de celui qui supporte l’accès à Internet, qui peuvent permettre à l’opérateur d’offrir des garanties supérieures («premium») en termes de bande passante garantie, de perte de paquets, de temps de latence, etc.

L’Autorité souligne qu’historiquement entrent dans cette catégorie la VoIP, la télévision ou la VoD, mais qu’à terme, cette gamme « pourrait s’étendre à de nombreuses autres prestations nécessitant ou demandant une qualité de service privilégiée » tels les services audiovisuels en haute définition ou les jeux vidéo en ligne.  Si elle estime qu’il n’apparaît pas pertinent « ni de figer une liste des services gérés potentiels, ni de limiter les paramètres de qualité de service » sur lesquels les opérateurs peuvent jouer, l’ARCEP rappelle à plusieurs moment que cela ne doit pas être « aux dépens » de l’accès à Internet, et ne doit pas conduire « à la dégradation des autres trafics » et de la qualité de service de l’accès à l’internet des autres utilisateurs.

A propos de la notion « quasi-neutralité », on pourra relire un intéressant échange entre Benjamin Bayart et Nicolas Curien. Si ce dernier finit par dire que l’expression est « malheureuse », il estime qu’elle correspond mieux à la réalité et aux contraintes techniques, pratiques et légales : la gestion du trafic, la sécurité du réseau, mais également l’illicité de certains contenus.  « Je sais bien que le réseau ne sera pas infiniment neutre, parce qu’il faut bien traiter les pannes, (…) les engorgements, répond Benjamin Bayart. Il n’empêche que la légalité du contenu ne doit pas être traitée sur le réseau, parce que c’est trop dangereux. Parce que ça mène à des solutions de police automatisées, parce que ça mène immanquablement à des abus de pouvoir. Parce que c’est la porte ouverte au renversement de la charge de la preuve. Enfin parce que ça remet en question la liberté d’expression« .

A ce stade, l’ARCEP ne retient pas le principe de « neutralité seulement pour les contenus licites ». Elle rappelle que, si le FAI doit mettre en oeuvre les mesures prévues par la loi, il n’a pas, comme le prévoit la LCEN (article 6.7), « de sa propre initiative, à assurer le contrôle de la légalité des usages de l’internet ». Elle juge que la mise en place de dispositifs de « contrôles des contenus » – tels ceux prévus par la loi sur les jeux en ligne, la Loppsi et l’Hadopi — implique d’être « particulièrement attentifs, d’une part, au respect d’autres droits fondamentaux comme la protection de la vie privée ou la liberté d’expression et, d’autre part, au caractère très limité de la responsabilité des FAI ».  Car, selon l’Autorité, il n’est pas aisé « d’être assuré que certains systèmes de surveillance autorisés pour un besoin précis ne soient pas utilisés indûment à d’autres fins. En particulier, les techniques de «DPI» [Deep Packet Inspection ndlr] présentent des risques importants si elles sont utilisées sans les garde-fous adéquats« . Si elle se fait un peu plus réservée que le rapport dit NKM quand à un éventuel usage du DPI à des fins de surveillance des réseaux, elle ne l’évacue pas totalement non plus. Et elle envisage que seule une autorité administrative puisse décider de la licité d’un contenu, comme c’est le cas dans la Loppsi adoptée par le Sénat mercredi dernier, .

En plus de la synthèse, toutes les réponses (une cinquantaine) à la consultation devraient également être rendues publiques. Le document précise en effet que : « l’Autorité, dans un souci de transparence, publiera l’intégralité des commentaires qui lui auront été transmis ».


[->] FDN vs HADOPI au conseil d’état

Laissez un commentaire

A lire sur : FDN & HADOPI au conseil d’état (Turb(l)o(g))

Par Astrid Girardeau

8 septembre 2010 à 23:05

[->] Comprendre Internet en 6 heures et en vidéo

Laissez un commentaire

Par Astrid Girardeau

31 août 2010 à 9:29

[->] Avant la rentrée

Laissez un commentaire

Fin de pause. Et petit retour non-exhaustif sur l’actualité (news, tribunes, études, etc.) de ces deux dernières semaines.

HADOPI/PIRATAGE/…
- Piratage sur Internet: les réponses du patron d’Hadopi (La Tribune)
- La pédagogie d’Hadopi commence dans les péages autoroutiers (PC Inpact) et L’Hadopi au péage est légale (Clubic)
- Hadopi : toujours aucun accord avec les fournisseurs d’accès Internet (La Tribune) et Coûts de l’Hadopi : la lettre envoyée par les FAI au ministère (PC Inpact)
- Peter Sunde : « The Pirate Bay devrait mourir » (01 Net)
- Anti-Piracy Campaigns Fail, People Keep Downloading (TorrentFreak)
- RIAA: U.S. copyright law ‘isn’t working’ (CNET)
- Music industry questions Google on piracy (The Hill)
- Piratage ou usage commun ? (®om’s blog)
- La musique en streaming fait baisser le piratage, selon une étude (Numérama)
- Supreme Court told P2P users can be « innocent infringers » (Ars Technica)
- Private CEO Says Porn Piracy Is Promotion (NewTeeVee)
- Viacom’s billion-dollar lawsuit lives on (Ars Technica)
- 5 Ways To Download Torrents Anonymously (TorrentFreak)
- Iranian Government Runs Public Warez Server (Torrent Freak)

CREATION/PROPRIETE INTELLECTUELLE/CREATIVE COMMONS…
- The Insanity Of Music Licensing: In One Single Graphic (Tech Dirt)
- Is the Sky Falling on the Content Industries? (SSRN)
- Copycats vs. Copyrights (Newsweek)
- How to save the music industry (GQ)
- Rocker John Mellencamp likens Internet to A-bomb (Reuters)
- The Copyright Sheriff Strikes Again (Jason Robert Brown)
- Does Posting Your Work Online Give Others the Right to Copy? (Plagiarism Today)
- Musopen Wants to Give Classical Music to the Public Domain (EFF)
- The High Cost of Copyright: (The Volokh Conspiracy)
- The Individual Edition CD (Music Think Tank)
- Brazil: how to make a profit by giving music away (Global Post)
- Anti-Piracy Failure Takes Down Creative Commons Videos (TorrentFreak)
- Czech Gov’t Drafting Copyright Bill to Legally Gut Creative Commons, Chop Creators Royalties By Nearly Half (Zero Paid)
- Rapport entre propriété intellectuelle, transfert de technologie et développement (IP Watch)
- Did weak copyright laws help Germany outpace the British Empire? (Ars Technica)
- Propriété intellectuelle et croissance : la remise en question ? (Numérama)
- Aug. 19, 1839: Photography Goes Open Source (Wired)
- The copyright cops (Inside Story)
- How to Teach “Generation Plagiarism” About Plagiarism (Plagiarism Today)
- If I were a record label and you were an artist, would you marry me anyways, would you have my baby? (Music Think Tank)
- Microsoft Co-Founder Launches Patent War (The Wall Street Journal)
- Sorry, you can’t open that book here (Telegraph)

ACTA/WIPO
- Joint Press Declaration from all the ACTA negotiating parties – 10th round of Negotiations (Commission Européenne)
- Lunch with the ACTA negotiators, August 17, 2010 (KEI)
- The Anti-Counterfeiting Trade Agreement (ACTA): A new obstacle to human rights? (pdf) (3D)
- Has the U.S. Caved on Secondary Liability in ACTA? (Michael Geist) et US [NOT] Proposing to Eliminate Secondary Liability from ACTA (PIJIP)
Proposed WIPO Strategic Plan Shows Positioning For Uncertain Future (IP Watch)

NEUTRALITE
- US Internet Neutrality Flare-Up Resonates Internationally (IP Watch)
- Who Gets Priority on the Web? (The New York Times)
- A Review of Verizon and Google’s Net Neutrality Proposal (EFF)
- Facts about our network neutrality policy proposal (Google)
- Music industry questions Google on piracy (The Hill)
- OK Go on net neutrality: A lesson from the music industry (The Washington Post)
- UK ISP Entanet Slams USA Google and Verizon Net Neutrality Partnership (ISP Review)
- Encrypted and obfuscated? Your P2P protocol can still be IDed (Ars Technica)
- Rapport « La neutralité de l’Internet – Un atout pour le développement de l’économie numérique » (pdf)
- NKM : « La neutralité du Net est un principe plutôt qu’un credo » (Eco 89)
- Proposition de loi visant à affirmer le principe de neutralité de l’internet, et son contenu (Le blog de Christian Paul)
- « Dans ce rapport, ce qui saute aux yeux, c’est l’incompétence » (Ecrans)
- Il y a internet et internet : Orange dévoile sa stratégie (Read Write Web)

VIE PRIVEE / SURVEILLANCE/ FILTRAGE/…
- Le filtrage de l’Internet français est effectif… mais inefficace ! (Infra Net)
- Question écrite/Réponse sur le « label famille » (Assemblée nationale)
- Government Finds Uses for Social Networking Sites Beyond Investigations (part 1, part 2) (EFF)
- Steve Jobs Is Watching You: Apple Seeking to Patent Spyware (EFF)
- Google Wi-Fi Spy Lawsuits Head to Silicon Valley (Wired)
- La CNIL juge « prématuré » le retour à la circulation des véhicules Google Street View en France (Cnil)
- Qui vous surveille sur Internet? (Owni)
- Facebook Privacy Settings: Who Cares? (First Monday)
- Secrets of the Ads That ‘Stalk’ You (Wired)
- Des sites poursuivis en justice à cause des cookies de Flash (PC Inpact)
- “E-Personation” Bill Could Be Used to Punish Online Critics, Undermine First Amendment Protections for Parody (EFF)
- Beat censorship by hiding secret messages in Flickr photos (Ars Technica)

CYBERSECURITE/DEFENSE/CRIME
- Blackberry : RIM a-t-il ouvert la boîte de Pandore ? (Ma petite parcelle d’Internet)
- Alleged Carder ‘BadB’ Busted in France — Watch His Cartoon (Wired)
- Le plus important cas de cyber-espionnage contre l’armée américaine révélé (PC Inpact)
- Proposition de loi relative à la protection de l’identité (Senat)
- The Fear Tax (Seth’s blog)

ECONOMIE
- UE : la directive e-commerce révisée, un tremplin vers ACTA (PC Inpact) et  «Consultation publique sur l’avenir du commerce électronique dans le marché intérieur et la mise en œuvre de la directive commerce électronique (2000/31/CE) » (pdf) (Commission Européenne)
- Orange devient le premier distributeur de Deezer et vise 200 000 abonnés dès 2010 (ZDNet) et Les cinq raisons de la prise de participation d’Orange dans Deezer (L’Expansion)
- EMI s’inquiète de « l’influence » d’iTunes (ZD Net)
- Vers une hausse des taxes sur les forfaits triple-play ? (PC Inpact)
- «Les réseaux personnels sans fil permettront de gérer les objets connectés» (Henri Tcheng, BearingPoint) (Les Echos)
- Trois euros de plus sur les forfaits Internet pour financer la fibre ? (01Net)
- SFR augmente les tarifs de ses forfaits fibre optique de 5 € (PC Inpact)
- Les ristournes des FAI pour prendre des clients à la concurrence (01 Net)
- La Poste en négociations exclusives avec SFR pour se lancer dans le mobile (AFP)

AUTRES
- What ‘Fact-Checking’ Means Online (The New York Times)
- The Web Is Dead. Long Live the Internet (Wired) et Is the web really dead? (Boing Boing) et The open Web vs the closed Internet (TechnoLlama)
- Google and the Search for the Future (The Wall Street Journal) et Eric Schmidt’s Name Game Doesn’t Make Sense (Tech Crunch)
- La ville de Philadelphie envisage de taxer ses blogueurs (Le Monde) et 5 Myths About Philadelphia’s ‘Blogging Tax’ (Wired)
- What if ISPs had to advertise minimum speeds? In Hungary, they do (Ars Technica)
- Comcast: We Sped Up Your Internet… Oh, No, Actually, We Didn’t (Tech Dirt)
- Il y a trop de téléphones et trop « d’Internets », selon l’auteur de Fahrenheit 451 (Numérama)

[->] FDN attaque le décret « Procédure » d’Hadopi

Laissez un commentaire

Par Astrid Girardeau

11 août 2010 à 22:04

[Actu] Neutralité du net : Vers un faux débat ?

Laissez un commentaire

Pour rappel, le principe de la neutralité du net veut que tout contenu, service et application doivent circuler à la même vitesse, sans restriction ni discrimination de la part des tuyaux (opérateurs et fournisseurs d’accès Internet) , quels que soient leur source, destination et objet.

En France, depuis quelques mois, rapports, auditions, et consultations se succèdent et s’accumulent à tous niveaux : ministères, autorités, parlement. Seule réelle urgence à l’agenda : la transposition du Paquet Télécom adopté par le Parlement Européen en novembre 2009. Les États membres doivent avoir transposé et publié la nouvelle réglementation en droit interne au plus tard le 25 mai 2011.

Mais le gouvernement semble vouloir aller vite, et légiférer bien au-delà de la seule question de la neutralité du net. Le danger est qu’il veuille satisfaire un peu tous les acteurs (opérateurs, ayants-droits, fournisseurs de contenus, Etat, etc.), aille dans l’urgence, et sorte un texte compliqué qui oublie ou atteigne les fondamentaux. Pourtant, à partir du moment où certains principes sont respectés, une grande partie des débats est évacuée.

-> Lire la suite sur Owni

CC paltelegraph

[ExPress] Où en est le recours de FDN devant le Conseil d’État ?

Laissez un commentaire

Début mai, le fournisseur d’accès Internet FDN et la Quadrature du Net déposaient un recours contre le décret relatif au traitement automatisé de données à caractère personnel, prévu par la loi Création et Internet, au greffe du Conseil d’État.

Ce décret a été « pris sans avis de l’ARCEP [l'autorité de régulation des télécommunications ndlr], alors qu’il porte sur les activités des opérateurs, et que l‘article L. 36-5 du Codes des Postes et Communications Électroniques indique qu’en pareil cas l’avis de l’ARCEP est obligatoire » expliquait alors Benjamin Bayart, président de FDN.

Près de trois mois après le dépôt du recours, ce soir, il fait un point sur le blog du FAI. Il semble que le requête n’a été transmise qu’aujourd’hui aux trois destinataires concernés : Ministère de la Culture, Secrétariat Général du Gouvernement, et Hadopi. Et leur délai pour répondre de deux mois. « C’est-à-dire qu’ils ont jusqu’au 29 septembre. Jolie collision de calendrier, la Hadopi parle d’envoi de premiers mails autour du 27 septembre« , conclue Benjamin Bayart.

.

Par Astrid Girardeau

29 juillet 2010 à 22:21

[ExPress] Net Neutralité : Les actes du colloque de l’ARCEP

Laissez un commentaire

L’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications électroniques et des Postes) vient de publier les actes du colloque (pdf) sur la neutralité des réseaux qui s’est tenu à Paris le 13 avril dernier.

On y retrouve les interventions de Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne en charge de la Stratégie numérique et de la secrétaire d’Etat Nathalie Kosciusko-Morizet. Ainsi que les comptes-rendus des quatre tables ronde (intervenants et questions de la salle) organisées autour des thèmes suivants :
- Etat des lieux et mise en perspective (avec Timothy Wu, Eli Noam, Yves Gassot, Winston Maxwell, etc.)
- Gestion du trafic, tarification et partage de la valeur (avec Martin Rogard, Benjamin Bayart, etc.)
- Modalités d’accès aux contenus (avec Maxime Lombardini, Jean Musitelli, Hervé Le Borgne, etc.)
- Quelles régulations dans un environnement convergent ? (avec Bruno Retailleau, Christian Paul, etc.)

Lire la suite

Par Astrid Girardeau

21 juillet 2010 à 18:04

[ExPress] Concurrence par les infrastructures

Laissez un commentaire

Sur le blog de FDN, Benjamin Bayart explique, de façon très claire, la notion de concurrence par les infrastructures (entre opérateurs réseau national/boucle local, FAI), et les enjeux qui en découlent en termes d’innovation et d’égalité entre prestataires.

Après avoir décrit les caractéristiques de la « concurrence par les services » (location d’un service de collecte) et de la « concurrence par les infrastructures » (la location de l’infrastructure ou le double déploiement du réseau), il explique en quoi cette dernière est dangereuse. Principalement car il exclue les petits opérateurs. Il propose alors deux alternatives plus « raisonnables » : une insfrastructure financée par l’investissement public ou une régulation du marché de la collecte. Avant de conclure : « Bien entendu, on n’en prend pas le chemin. »

-> A lire : Concurrence par les infrastructures

Par Astrid Girardeau

16 juin 2010 à 8:42

[Actu] La neutralité du net : retour sur l’affaire Comcast

Laissez un commentaire

C’est l’une des premières affaires majeures de l’histoire neutralité du net. Mais si l’un de ses épisodes s’est clos il y a quelques jours, la bataille est loin d’être terminée.

L’affaire remonte à 2007. En février, Robb Topolski, abonné de Comcast, premier câblo-opérateur américain, s’aperçoit qu’il y a des interférences dans ses téléchargements p2p. Après quelques recherches, cet expert en ingénierie informatique chez Intel réalise que cela vient de l’opérateur qui utilise l’application Sandvine pour envoyer de faux paquets TCP avec le drapeau RST (reset) qui réinitialise, et donc casse la connexion. Le fait est vérifié et validé par de nombreux organismes (dont l’EFF), et fortement relayé par la presse durant l’été 2007, qui accuse en bloc Comcast de filtrer les échanges de contenus utilisant BitTorrent. Un protocole qui permet aussi bien les échanges p2p (par exemple des distributions Linux) que l’utilisation de certains services VoD. Mais l’opérateur nie. L’un des porte-paroles de Comcast, Charlie Douglas, explique que la société ne surveille pas activement ce que téléchargent ses abonnés, mais qu’elle se réserve le droit de couper le service aux clients qui abusent du réseau en utilisant trop de bande passante.

En octobre, l’Associated Press réalise à son tour ses propres tests, et arrive aux mêmes conclusions : Comcast interfère dans l’utilisation des BitTorrent, eDonkey et Gnutella. L’agence de presse qualifie alors ces pratiques de « plus radical exemple de discrimination de données à ce jour ». Interrogé par l’AP, Charlie Douglas déclare cette fois : « Comcast ne bloque l’accès à aucune application, dont BitTorrent ». Mais il s’abstient de définir ce que la société entend par « accès ». Beaucoup de commenter alors qu’effectivement Comcast ne bloque pas directement l’accès, mais limite considérablement leur utilisation.

Lire la suite

Par Astrid Girardeau

28 décembre 2009 à 15:28

[ExPress] « C’est notre bon vieux Minitel qui revient à la charge! »

Laissez un commentaire

Mardi dernier sur Radio Courtoisie, le député UMP Jacques Myard propose de « nationaliser Internet ». Face aux nombreuses réactions, il publie un communiqué dans lequel il soutient notamment que les Etats-Unis « peuvent espionner le monde entier », car « totalement maîtres » de l’attribution des DNS. « Les erreurs factuelles, les mélanges techniques improbables, y sont nombreux » relève Benjamin Bayart qui, sur le site de FDN, fournisseur d’accès Internet indépendant dont il est président, lui répond Extraits.

Les États, via leurs services spéciaux, utiliseraient Internet pour nous désinformer. C’est l’évidence même. Les services spéciaux, quand ils veulent désinformer, utilisent tous les moyens. Internet, bien entendu, mais aussi la presse classique, ou la rumeur. J’espère bien que nos propres agents, dans ces services spéciaux, sont au moins aussi doués qu’un chargé de communication dans une campagne électorale. Et donc? En nationalisant le réseau, en le mettant aux mains du Ministère de l’Intérieur, on le mettrai mieux à l’abri des services spéciaux? Ça ne me semble pas très clair, ou alors il va falloir nationaliser la presse aussi, et puis les comptoirs de bars (pour nationaliser la rumeur).

Ah. Donc, ce n’est pas nationaliser au sens Mitterand de 1981, à savoir transformer en service public. Ce serait plutôt nationaliser au sens « créer un Internet Français, distinct du grand Internet ». Là, on comprend mieux, et on connaît: « c’est notre bon vieux Minitel qui revient à la charge! »

Par Astrid Girardeau

21 décembre 2009 à 8:23

Dans [ExPress]

Tagged with , , ,