The Internets

flux & contenux

Archive pour ‘démocratie’ tag

[Dixit] Le bon usage de Twitter

avec un commentaire

Sur son blog, le député Lionel Tardy (UMP) revient sur la polémique qu’il a lancé en live-tweetant lors de l’audition, à huis-clos, de Raymond Domenech et Jean-Pierre Escalletes, sélectionneur de l’équipe de France et président de la fédération française de football, par la commission des affaires culturelles. «Twitter dans ces conditions, c’est se dissimuler et trahir, en clair agir sournoisement. Autant de qualifications assez éloignées des valeurs d’une démocratie » réagit le journaliste Jean-Louis Apathie sur son blog. Ce qui provoqua, via blogs interposés, un échange entre le député et le journaliste, puis à nouveau le député. Dans son dernier billet, intitulé get= »_blank »>Le bon usage de Twitter, Lionel Tardy présente Twitter comme un outil de transparence démocratique :

Quand un député prend la parole dans une commission parlementaire, ses propos sont publics et nominatifs. Si un député se sent trahi par la restranscription de ses propos quand il s’exprime « es fonctions », c’est qu’il y a un problème…

Par contre, nombre de mes collègues (ministres compris) bavardent, envoyent des SMS, voire laissent leurs téléphones portables ouverts pendant des réunions et n’hésitent pas à colporter ragots et propos privés. Et quand je lis les « confidentiels » des journaux, ils sont remplis de propos privés.

Twitter ne change que trois choses à cela : c’est immédiat, c’est accessible à tous et c’est signé, donc assumé (dans mon cas).

Il peut y avoir des huis clos partiels, dont le but n’est pas de dissumuler le contenu de la réunion, mais d’assurer la sérénité des débats. Ce fut le cas pour l’audition de messieurs Escalettes et Domenech, où je comprend que l’on ait pu restreindre l’accès de la salle aux caméras et aux photographes, et que l’on n’accepte qu’un nombre limité de journalistes.

Qu’une reflexion soit lancée au sein de l’Assemblée nationale est une très bonne chose. Mais que l’on ne se trompe pas de débat. La question n’est pas twitter, qui n’est qu’un outil.

Par Astrid Girardeau

3 juillet 2010 à 11:39