The Internets

flux & contenux

Archive pour ‘Etats-Unis’ tag

[->] AT&T traite les partisans de la neutralité de théoriciens de la conspiration

Laissez un commentaire

Par Astrid Girardeau

2 septembre 2010 à 12:23

[->] Les Etats-Unis empêchent l’Europe de publier la dernière version de l’ACTA

Laissez un commentaire

A lire sur : US told EU to hide ACTA from public (Euractiv)

Par Astrid Girardeau

2 septembre 2010 à 12:17

Dans [->]

Tagged with , ,

[->] Neutralité : Verizon, AT&T, Skype, Microsoft, etc. seraient « parvenus à un accord »

Laissez un commentaire

Par Astrid Girardeau

1 septembre 2010 à 9:17

[->] Le secrétaire au commerce US à propos du « fléau du piratage de la musique »

Laissez un commentaire

Par Astrid Girardeau

1 septembre 2010 à 9:05

[->] Le gouvernement doit-il protéger la vie privée en ligne ?

Laissez un commentaire

Par Astrid Girardeau

31 août 2010 à 8:39

[->] La nouvelle réglementation anti-piratage dans les universités américaines

Laissez un commentaire

Par Astrid Girardeau

10 août 2010 à 23:05

Dans [->]

Tagged with , , , ,

[->] Des « bons d’alimentation » pour l’accès à Internet

Laissez un commentaire

A lire sur : Food stamps for broadband would bring slow ‘Net to the poor (Ars Technica)
Source : Food for Thought Regarding Broadband Progress (pdf) (The Free State Foundation)

Par Astrid Girardeau

10 août 2010 à 21:01

[ExPress] Google ne dément pas l’accord avec Verizon (seulement le paiement)

Laissez un commentaire

Via Twitter, Google a réagi à l’annonce, hier, d’un accord avec Verizon, l’un des plus importants opérateurs et fournisseurs d’accès Internet aux Etats-Unis.

Comme on le notait ce matin, la portée de cette entente est floue, et sa description varie entre les médias américains. Pour le New York Times, par cet accord Google pourrait payer Verizon afin que ses contenus passent en priorité. Une précision qui n’a été reprise ni par le Washington Post, ni par Politico.

Et c’est ce point précis que Google a démenti. « Le New York Times a tort » a t-il écrit, précisant qu’il n’avait pas de pourparlers avec Verizon portant sur le fait de payer ce dernier pour le transport de son trafic. En disant cela, il n’a pas infirmé l’existence d’un partenariat relatif à la gestion d’Internet ou des autres réseaux.

Par Astrid Girardeau

5 août 2010 à 18:50

[->] La Maison Blanche veut faciliter l’accès du FBI aux données liées à l’activité sur Internet (sans juge)

Laissez un commentaire

Par Astrid Girardeau

29 juillet 2010 à 17:55

Dans [->]

Tagged with , , ,

[ExPress] «La neutralité du net est le Premier Amendement de notre époque » (Sénateur Al Franken)

Laissez un commentaire

«Je crois que la neutralité du net est le Premier Amendement de notre époque », a déclaré Al Franken, ancien comédien, et actuel sénateur démocrate du Minnesota, la semaine dernière. Ce sénateur, qui plaide en faveur de la neutralité du net, et s’oppose à la fusion entre Comcast et NBC Universal, a ainsi expliqué que si à une époque le gouvernement a été la plus grande menace pour le Premier Amendement (qui garantit la liberté d’expression), aujourd’hui, cette menace vient des entreprises. Et plus particulièrement des entreprises qui contrôlent les tuyaux d’Internet et investissent dans les contenus. Le 24 juillet dernier, lors d’une conférence à Las Vegas, il a ainsi déclaré :

Comcast fusionne avec NBC. Combien de temps pensez-vous qu’il faudra pour que Verizon et AT&T commencent à s’intéresser à CBS/Viacom et ABC/Disney ? Si personne ne les arrête, combien de temps pensez-vous qu’il faudra avant que quatre ou cinq méga- sociétés contrôlent la circulation de l’information en Amérique, non seulement à la télévision, mais en ligne ? Si nous ne protégeons pas la neutralité du net aujourd’hui, combien de temps pensez-vous qu’il faudra avant que Comcast/NBC/Universal ou Verizon/CBS/Viacom ou AT & T/ABC/ DirecTV ou BP/Halliburton/Walmart/Fox/Dominos’ Pizza  commencent à favoriser leurs contenus avant ceux des autres ? »

A voir sur : Sen. Franken: Stop the Corporate Takeover of the Media (YouTube)
A lire sur : Senator: Internet gatekeepers biggest threat to free speech (Ars Technica)

Par Astrid Girardeau

29 juillet 2010 à 10:06

[->] Google et la CIA investissent dans la surveillance d’Internet

Laissez un commentaire

Par Astrid Girardeau

29 juillet 2010 à 8:34

[ExPress] La prochaine réunion d’ACTA sera bilatérale entre les EU et l’UE

Laissez un commentaire

L’euro-député David Hammerstein (Verts) rapporte que les prochaines négociations de l’ACTA (Anti-Counterfeiting Trade Agreement), qui se dérouleront à Washington DC (Etats-Unis) à partir du 16 août, ne seront pas un « round » mais une « réunion d’intersession ». Toujours selon l’euro-député, cette dernière sera bilatérale : uniquement entre les Etats-Unis et l’Union Européenne. Ceci afin de résoudre leurs différends.

Comme on l’indiquait récemment, le document qui a fuité le 14 juillet dernier a mis en valeur les positions divergentes entre les deux parties sur un certain nombre de points majeurs — Michael Geist parle de «fracture croissante entre les positions des Etats-Unis et de l’Union Européenne. En particulier, l’UE souhaite que le traité englobe tous les types de droits de propriété intellectuelle — notamment les « indications géographiques » — ce que refuse les Etats-Unis. 

La semaine dernière, James Love, de l’organisation Knowledge Ecology International, indiquait de son côté que Luc Devigne, représentant de la Direction Générale pour le Marché intérieur et négociateur européen de l’ACTA, ne serait plus à la tête des négociations.

Par Astrid Girardeau

27 juillet 2010 à 19:45

[->] Vous pouvez casser des DRM si ça n’est pas pour violer le droit d’auteur, selon un juge fédéral US

Laissez un commentaire

Par Astrid Girardeau

26 juillet 2010 à 9:15

[->] The War Logs

Laissez un commentaire

A lire sur : Afghan War Diary, 2004-2010(WikiLeaks)
Le communiqué : Kabul War Dairy (WikiLeaks)
Et sur : Afghanistan : The War Logs (Guardian)
Sur : The War Logs (Ny Times)
La réaction du gouvernement américain : White House condemns Afghan leaks (Politico)

Par Astrid Girardeau

26 juillet 2010 à 9:05

[Actu] Une loi contre le “tourisme de la diffamation” adoptée aux Etats-Unis

Laissez un commentaire

Lundi dernier, le Comité judiciaire du Sénat des États-Unis a adopté une loi contre le « tourisme de diffamation ». Le texte, intitulé Speech Act – ou Securing the Protection of our Enduring and Established Constitutional Heritage Act — vise à interdire la reconnaissance et l’exécution de jugements étrangers devant les tribunaux des États-Unis, quand ces jugements vont à l’encontre du premier amendement à la Constitution des États-Unis qui garantit la liberté d’expression.

Le tourisme de diffamation est le fait d’intenter un procès, pour diffamation, notamment contre un journaliste, auteur ou éditeur, dans des pays aux juridictions les plus défavorables, sans tenir compte du lieu où sont basées les parties. Les partisans du projet ont cité les cas de l’Angleterre, le Brésil, l’Australie, l’Indonésie et de Singapour.

Le texte se fonde sur une loi de l’État de New York votée en 2008 suite à l‘affaire Rachel Ehrenfeld. Dans son livre, “Funding Evil: how terrorism is financed and how to stop it, cette chercheuse américaine, spécialiste sur le terrorisme, accusait un riche homme d’affaires saoudien Sheik Khalid bin Mahfouz de financer des groupes terroristes. Ce dernier l’a poursuivi à Londres (Royaume-Uni) — car la loi anglaise sur la diffamation est particulièrement hostile aux journalistes et médias — en se basant sur la vente, via Internet, de vingt-trois  exemplaires du livre à des lecteurs britanniques. Rachel Ehrenfeld a été condamnée à payer 110.000 £ (130.000 euros) de dommages et intérêts.

Le coût de ces poursuites judiciaires met en péril les éditeurs, et peut les pousser à l’auto-censure. “C’est pour cette raison que des éditeurs étrangers comme The New York Times ou The Washington Post envisagent à présent de suspendre leur publication au Royaume-Uni et de bloquer l’accès à leurs sites, explique le Sunday Times en janvier dernier. S’ils ne sont pas diffusés sur le territoire britannique, leurs textes ne sont pas susceptibles de constituer des actes de diffamation, donc les éditeurs ne risquent pas de payer de lourds dommages et intérêts.”

La lutte contre le tourisme de diffamation est également au centre de la résolution «Icelandic Modern Media Initiative» (IMMI) (littéralement «Initiative Islandaise rela­tive aux médias modernes») adoptée par le parlement islandais le 15 juin dernier. Texte qui vise à faire du pays un «paradis» pour le journalisme d’investigation.

Adopté à l’unanimité, le Speech Act a reçu le soutien de sénateurs républicains comme démocrates. Il doit maintenant être adopté par le Sénat.

Sources :
- S. 3518: Securing the Protection of our Enduring and Established Constitutional Heritage Act (Govtrack.us)
- Law against libel tourism passes US Senate committee (Guardian)
- US Senate passes ‘libel tourism’ bill (AFP)

Par Astrid Girardeau

22 juillet 2010 à 11:00

[ExPress] ACTA : Tableau de bord des points majeurs de désaccord

Laissez un commentaire

Sur son blog, Michael Geist a décortiqué la dernière version du texte d’ACTA (Anti-Counterfeiting Trade Agreement) — issue du round de négociations qui a eu lieu à Lucerne (Suisse) en juin dernier, qui a fuité la semaine dernière. Et dressé un tableau des principaux désaccords entre les parties.

Le document a notamment révélé « la fracture croissante entre les positions des Etats-Unis et de l’Union Européenne » explique ce professeur de droit spécialisé en propriété intellectuelle à l’Université d’Ottawa (Canada). Notamment sur la question clé, chère à l’Europe, des indications géographiques (Beaujolais, Jambon de Parme, etc.). Mais plus largement les deux parties sont en désaccord sur le champ d’application du traité. Les Etats-Unis veulent le limiter au droit d’auteur et aux marques, alors que l’Europe souhaite qu’il englobe toute la propriété intellectuelle. «En premier lieu, nous ne sommes pas d’accord avec les Etats qui souhaitent exclure certains droits» , indiquait Luc Devigne, négociateur européen de l’ACTA, en avril dernier. Le point de vue de la Commission est que « tous les droits de propriété intellectuelle doivent être traités de la même manière. »

De nombreux autres différends, aux conséquences importantes, subsistent. Par exemple sur le chapitre sur les « Infractions criminelles » (article 2.14) qui prévoit des procédures pénales pour les actes délibérés de contrefaçon ou de piratage portant atteinte au droit d’auteur ou aux droits connexes. Les Etats-Unis, le Japon et la Suisse souhaitent que cela s’applique « aux actes menés à l’échelle commerciale (…) cependant une partie peut exclure de tels actes effectués par les utilisateurs finaux ». Alors que l’Europe précise que « cela exclut les actes effectués par les utilisateurs finaux ».

A lire sur : The ACTA Scorecard: Major Remaining Areas of Disagreement (Michael Geist)
Source : Texte consolidé d’ACTA du 1er juillet 2010 (La Quadrature du Net)

Par Astrid Girardeau

21 juillet 2010 à 17:07

[->] Neutralité du net : D’où viennent les lobbyistes ?

Laissez un commentaire

A lire sur : Where Do Telecom Lobbyists Come From? (Sunlight Foundation)
Et : Net Neutrality: Title Reclassification Resource (Sunlight Foundation)

Par Astrid Girardeau

21 juillet 2010 à 9:18

[->] Les faits ne peuvent pas être copyrightés

Laissez un commentaire

Par Astrid Girardeau

20 juillet 2010 à 18:08

[->] La plainte contre Scribd – le système de protection du droit d’auteur viole le droit d’auteur – est abandonnée

Laissez un commentaire

Par Astrid Girardeau

20 juillet 2010 à 10:50

[->] Payer plus pour consommer plus de bande passante ?

Laissez un commentaire

Par Astrid Girardeau

20 juillet 2010 à 7:05