The Internets

flux & contenux

Archive pour ‘FCC’ tag

[->] Projet de loi sur la neutralité aux Etats-Unis

Laissez un commentaire

Par Astrid Girardeau

29 septembre 2010 à 16:08

[->] La FCC fait la nique à la Radio Numérique Française

Laissez un commentaire

La semaine dernière, la FCC (Federal Communications Commission), autorité américaine de régulation des télécommunications, a adopté la mise à disposition des « espaces blancs », les canaux inutilisés par les chaînes de télévision, pour permettre le développement d’un wi-fi «dopé aux stéroïdes».

A lire sur : La FCC fait la nique à la Radio Numérique Française (Cnis)
A propos de : FCC pushed to finalize rules for « white spaces » (The Hill)
Source : FCC FREES UP VACANT TV AIRWAVES FOR “SUPER WI-FI” TECHNOLOGIES (pdf) (FCC)

Par Astrid Girardeau

27 septembre 2010 à 18:33

Dans [->]

Tagged with , , , ,

[->] T-Mobile censure des SMS

Laissez un commentaire

Par Astrid Girardeau

20 septembre 2010 à 21:35

Dans [->]

Tagged with , , , , ,

[->] L’IETF et le trafic prioritaire

Laissez un commentaire

Par Astrid Girardeau

10 septembre 2010 à 10:26

[->] Net Neutrality’s New Enemy: The Mythical Mushy Middle

Laissez un commentaire

A lire sur :  Net Neutrality’s New Enemy: The Mythical Mushy Middle (The Huffigton Post)

Par Astrid Girardeau

3 septembre 2010 à 7:18

[->] La FCC réagit à l’accord Google/Verizon avec des questions

Laissez un commentaire

Par Astrid Girardeau

2 septembre 2010 à 9:14

[ExPress] Verizon : « Suggérer qu’il s’agit d’une entente commerciale est incorrect »

Laissez un commentaire

A son tour, Verizon a réagi à l’annonce d’un accord avec Google. Tout comme Google, l’opérateur américain n’a pas réfuté l’existence d’une entente entre les deux sociétés, mais son objectif tel que décrit par le New York Times.

Sur son blog, Verizon écrit ainsi : « L’article du NYT sur les conversations entre Google et Verizon se trompe. Il méconnaît fondamentalement notre objectif. Comme nous l’avons dit à la FCC [Federal Communications Commission ndlr], notre objectif est un cadre d’Internet qui assure la transparence et la responsabilité, et intègre les pouvoirs spécifiques de la FCC, tout en maintenant l’investissement et l’innovation. Suggérer qu’il s’agit d’une entente commerciale entre nos deux sociétés est tout à fait incorrect. »

De son côté, hier, Julius Genachowski, le président de la FCC a déclaré qu’il jugeait « inacceptable » le fait que des fournisseurs de services payent pour un acheminement plus rapide de leurs contenus, rapporte le New York Times. Une hypothèse — le contenu de l’accord permettrait à Google de payer Verizon pour un accès prioritaire de ses contenus — avancée par le quotidien américain mercredi soir. Et c’est ce point précis que Google a uniquement infirmé hier soir. « Tout accord qui ne préserve pas la liberté et l’ouverture d’Internet pour les consommateurs et les entrepreneurs serait inacceptable » a déclaré Julius Genachowski.


Par Astrid Girardeau

6 août 2010 à 13:18

[ExPress] Google-Verizon : Atteinte à la neutralité en vue ?

Laissez un commentaire

Google et Verizon, l’un des plus importants opérateurs et fournisseurs d’accès Internet (FAI) aux Etats-Unis, seraient en train de tabler sur un accord, qui pourrait remettre en cause la neutralité du net, rapporte Politico. Pour le moment, aucune des parties, – par ailleurs déjà liées (les téléphones Verizon utilisant le système d’exploitation Android de Google) – ne l’a confirmé.

Selon le New York Times, cet accord pourrait permettre à Verizon de passer en priorité certains types de contenus sur ces réseaux contre monétisation précise de son côté. Les fournisseurs de services paieraient ainsi en échange d’une vitesse de transit plus rapide (par exemple Google pour faire passer les vidéos YouTube en priorité). Or la non-discrimination des contenus, services et applications est l’un des piliers philosophiques et techniques de la neutralité du net.

Les contours exacts du partenariat entre ces deux géants d’Internet (contenus et réseaux) sont encore très flous. Notamment, comme le souligne le Washington Post, sur les réseaux qui seraient concernés : Internet ou seulement les services gérés. Mais également s’il s’agit de créer des services premium, comme l’indique Politico. Soit la mise en place d’offres différenciés à destination des consommateurs : payer plus cher pour un accès privilégie à certains services.

Alors qu’aux Etats-Unis, l’issue des débats sur la neutralité du net, menés depuis des mois par la Federal Communications Commission (FCC) reste très incertaine, la perspective d’un tel accord inquiète fortement les défenseurs de la neutralité. En témoigne le message posté ce matin sur Twitter par Tim Wu, professeur de droit à l’Université de Columbia à New York, qui a popularisé le concept de neutralité du net : « Google / Verizon. Doit. Etre. Stoppé. »

A lire sur : Google, Verizon working on Web deal (Politico)
Et sur : Verizon, Google make net neutrality pact, sources say (The Washington Post)
Et sur : entre ces deux géants d’Internet (contenus et réseaux) (New York Times)
Et sur : Public Knowledge Calls Verizon-Google Deal ‘Regrettable’ (Public Knowledge)

Par Astrid Girardeau

5 août 2010 à 10:49

[Actu] La neutralité du net : retour sur l’affaire Comcast

Laissez un commentaire

C’est l’une des premières affaires majeures de l’histoire neutralité du net. Mais si l’un de ses épisodes s’est clos il y a quelques jours, la bataille est loin d’être terminée.

L’affaire remonte à 2007. En février, Robb Topolski, abonné de Comcast, premier câblo-opérateur américain, s’aperçoit qu’il y a des interférences dans ses téléchargements p2p. Après quelques recherches, cet expert en ingénierie informatique chez Intel réalise que cela vient de l’opérateur qui utilise l’application Sandvine pour envoyer de faux paquets TCP avec le drapeau RST (reset) qui réinitialise, et donc casse la connexion. Le fait est vérifié et validé par de nombreux organismes (dont l’EFF), et fortement relayé par la presse durant l’été 2007, qui accuse en bloc Comcast de filtrer les échanges de contenus utilisant BitTorrent. Un protocole qui permet aussi bien les échanges p2p (par exemple des distributions Linux) que l’utilisation de certains services VoD. Mais l’opérateur nie. L’un des porte-paroles de Comcast, Charlie Douglas, explique que la société ne surveille pas activement ce que téléchargent ses abonnés, mais qu’elle se réserve le droit de couper le service aux clients qui abusent du réseau en utilisant trop de bande passante.

En octobre, l’Associated Press réalise à son tour ses propres tests, et arrive aux mêmes conclusions : Comcast interfère dans l’utilisation des BitTorrent, eDonkey et Gnutella. L’agence de presse qualifie alors ces pratiques de « plus radical exemple de discrimination de données à ce jour ». Interrogé par l’AP, Charlie Douglas déclare cette fois : « Comcast ne bloque l’accès à aucune application, dont BitTorrent ». Mais il s’abstient de définir ce que la société entend par « accès ». Beaucoup de commenter alors qu’effectivement Comcast ne bloque pas directement l’accès, mais limite considérablement leur utilisation.

Lire la suite

Par Astrid Girardeau

28 décembre 2009 à 15:28