The Internets

flux & contenux

Archive pour ‘RSF’ tag

[ExPress] L’Arabie Saoudite instaure le « permis de bloguer » ure

Laissez un commentaire

Selon Media Note, et rapporté par TechCrunch, le ministère saoudien de l’information et de la culture a annoncé hier soir que tous les éditeurs et médias en ligne, dont les blogueurs et administrateurs de forums, devront désormais être officiellement enregistrés auprès du gouvernement. Selon Abdul Rahman Al-Hazza, porte-parole du ministère, cette mesure permettra de réduire la diffamation en ligne, et n’est pas destinée à limiter la liberté d’expression. Comme le rappelle Le Monde, l’Arabie Saoudite est classée comme « ennemi d’Internet » par Reporter Sans Frontières, pour ses mesures de blocage, d’intimidation et de surveillance des internautes.

A lire sur : Saudi Arabians Will Soon Need A License To Blog (TechCrunch)
Et sur : Un « permis de bloguer » en Arabie saoudite (Le Monde)

Par Astrid Girardeau

24 septembre 2010 à 13:26

[->] Deux blogueurs menacés de la peine capitale

Laissez un commentaire

Par Astrid Girardeau

23 septembre 2010 à 20:12

[ExPress] La Loppsi de retour à l’Assemblée Nationale le 29 septembre

Laissez un commentaire

A peine adopté par le Sénat, le projet de loi Loppsi (loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure), sera examiné en Commission des Lois de l’Assemblée nationale le mercredi 29 septembre. Selon nos informations, et comme cela était prévisible, le député Lionel Tardy (UMP) déposera alors un amendement sur l’article 4, visant à rétablir l’obligation de passer devant un juge avant tout filtrage de contenus à caractère pédo-pornographique sur Internet.

En février dernier, cette même Commission avait adopté, malgré l’avis défavorable « pour des raisons d’efficacité » du rapporteur Eric Ciotti (UMP), un sous-amendement (pdf) insérant l’obligation de l’accord préalable de l’autorité judiciaire. Une condition qui a été supprimée lors de l’examen du texte, la semaine dernière, par le Sénat. De son côté, dans un communiqué de presse, Reporters sans frontières  « demande aux députés de la rétablir [l'intervention du juge ndlr] lorsque le texte sera examiné à l’Assemblée nationale en deuxième lecture ». Il est probable que cette deuxième lecture ait lieu avant la fin des semaines gouvermentales, soit avant le 17 octobre.

Par Astrid Girardeau

16 septembre 2010 à 14:53

[ExPress] RSF s’inquiéte du verrouillage d’Internet au Bélarus

avec un commentaire

Reporters sans frontières explique s’inquiéter des nouvelles mesures législatives adoptées par les autorités biélorusses, suite à l’entrée en vigueur, le 1er juillet dernier, d’un décret «sur les mesures pour améliorer l’utilisation du réseau national d’Internet ». « Les internautes et les journalistes en ligne subissent déjà intimidations et pressions de la part de la police qui multiplie les interrogatoires et les saisies de matériel. Ils doivent maintenant faire face à un appareil législatif de plus en plus restrictif destiné à verrouiller le Web et à limiter la liberté d’expression sur le Net » estime l’organisation. Extrait :

Le décret numéro 60 (…) établit notamment un contrôle étendu des contenus sur Internet et des possibilités d’accès au réseau. Il impose aux fournisseurs d’accès à Internet (FAI) de s’enregistrer auprès du ministère de la Communication et de lui fournir les éléments techniques des réseaux, systèmes et ressources d’informations Internet biélorusses.

Ce décret oblige également les supports d’accès à Internet (ordinateurs, téléphones portables) à être identifiés par les FAI. De même, chaque usager surfant sur Internet depuis un cybercafé ou en utilisant des connexions partagées par plusieurs personnes (ex : dans un immeuble en copropriété) devra décliner son identité. Chaque connexion sera enregistrée et conservée pendant un an. Cette mesure cherche à dissuader le citoyen de continuer de s’informer auprès de sites indépendants ou d’opposition.

Le décret prévoit enfin la création d’un Centre opérationnel et analytique (OAC) rattaché à la présidence, chargé de surveiller tout contenu avant diffusion sur Internet. Cette mesure institue clairement une censure au sommet de l’Etat. Toute demande du centre de fermer un site devra être mise en œuvre par le FAI concerné dans les 24 heures.

A lire sur : Les autorités multiplient les tentatives de restriction d’Internet et les pressions sur les journalistes en ligne (RSF)

Par Astrid Girardeau

7 juillet 2010 à 17:15

[->] La censure sur Internet touche 1 internaute sur 4

Laissez un commentaire

Par Astrid Girardeau

1 juillet 2010 à 13:10

Dans [->]

Tagged with ,

[Interview] RSF : « Toujours plus de filtrage, de contrôle et de surveillance d’Internet »

Laissez un commentaire

Reporters sans Frontières(RSF) lancera demain un « abri anti-censure ». Il s’agit principalement d’un lieu physique pour apprendre aux journalistes et blogueurs « à contourner la censure, sécuriser leurs communications, et conserver leur anonymat en ligne », et d’une solution VPN gratuite mise à leur disposition. Nous avons interrogé RSF sur les raisons et objectifs de ce projet, décrit comme le . Et plus généralement sur l’état de la liberté d’expression en ligne en France, et dans le monde, l’initiative IMMI ou encore la proposition de loi du sénateur Jean-Louis Masson.

-> Lire la suite sur Owni

Par Astrid Girardeau

24 juin 2010 à 13:08

[ExPress] RSF s’inquiète du contrôle d’Internet « au nom de la lutte contre la pédopornographie ou le téléchargement illégal »

Laissez un commentaire

Dans son rapport annuel 2009, Reporters Sans Frontières revient sur les nombreux cyberdissidents ou simples citoyens ayant été agressés, menacés, interpellés ou emprisonnés (110 actuellement) pour avoir exprimer leur opinion sur le net. Concernant la censure de sites, le Chine reste en tête, suivie de l’Iran, la Tunisie, la Thaïlande, l’Arabie saoudite, le Viêt-nam et l’Ouzbékistan. Mais le bilan ne se limite pas aux gouvernements autoritaires. La RSF réitère son inquiétude face à la volonté, de certains pays démocratiques, de mettre en place des « systèmes obligatoires de filtrage ». A propos de la censure sur Internet, elle écrit :

Les pays démocratiques ne sont pas en reste : alors que plusieurs États européens planchent sur de nouvelles mesures de contrôle de la Toile au nom de la lutte contre la pédo-pornographie ou le téléchargement illégal, l’Australie a annoncé son intention de mettre en place un système obligatoire de filtrage, dangereux pour la liberté d’expression.

Par Astrid Girardeau

2 janvier 2010 à 22:31